“Pousses de vie”, Toulouse Ponts Jumeaux

Slide backgroundSlide thumbnail

Plan de masse

Slide backgroundSlide thumbnail

Génèse du plan.

Slide backgroundSlide thumbnail

Image de concept n°1 - La "place des lettres" dont l'inclinaison (distorsion verticale du plan) en fait un lieu propice pour le sport et les représentations.

Slide backgroundSlide thumbnail

Zoom sur la Graine n°1: "La prairie" et détail des logements collectifs. Cette graine se propage dans le projet depuis le canal et "grignote" le bâti et les voies.

Slide backgroundSlide thumbnail

Zoom sur la Graine n°2: "La place inclinée" et détail de la bibliothèque. Cette graine fait subir une distorsion verticale de la trame bâtie, en creusant le socle.

Slide backgroundSlide thumbnail

Image de concept n°1 - La place "inclinée" (distorsion verticale du plan): piazza accueillant des manifestations diverses, des concerts, sports à roulettes,...

Slide backgroundSlide thumbnail

Image de concept n°2 - La place "inclinée" vue depuis l'intérieur de la bibliothèque.

Slide backgroundSlide thumbnail

Image de concept n°3 - Vue sur la la "forêt" en bord de canal, qui s'immisce entre les logements collectifs (distorsion texturelle).

Slide backgroundSlide thumbnail

Image de concept n°4 - La "prairie" en bord de canal, ambiance.

Slide thumbnail

Vidéo: échantillon de quelques ambiances des "pousses de vie"

Slide backgroundSlide thumbnail

Les "pousses de vie" racontées. Selon l'endroit où elles naissent, ces pousses prennent la forme des voies, du bâti ou bien encore des "graines"...

 


- Type: Nouveau quartier de logements (conception d’après un thème architectural théorique)
- Lieu: Toulouse, quartier des Ponts-Jumeaux
- Cadre de réalisation: Enseignement de Projet (5ème année)
.
Le projet est le résultat d’une superposition entre 2 entités bien distinctes (voir la 2ème image du diaporama: “Genèse du plan”). Il prend à terme la forme d’un réquisitoire pour la vie, pour son éclosion dans des villes qui perdent peu à peu leur dimension humaine. Il est difficile de résumer ce projet en quelques mots. Ainsi, pour plus de détails, se référer à l’onglet suivant “Notice détaillée”.

LA “GRILLE” BÂTIE ET LES “GRAINES” D’ESPACES PUBLICS
.
La première entité constitutive du projet est un fond bâti stricte, composé :

– d’un fond uni (même matériau de sol sur toute la surface de projet),
– d’une trame bâtie fixe (6,35m, en plan, comme en élévation – Reprise de la trame structurelle de la ZAC mitoyenne et des îlots de maisons individuelles toulousaines typiques à l’Est),
– de voies et de chemins piétons orthogonaux qui suivent cette “grille” ,
– et de bandes bâtie, basées non seulement sur la grille, mais aussi en continuité avec la ZAC pré-existante.
.
Ainsi, il s’agit d’une entité construite, symbole de permanence, tramée, pensée dans toutes ces lignes, sans surprises, quasiment à la limite de l’inhumain… Elle se nomme “La Grille”.
La deuxième entité est constituée d’espaces publics, appelés les “Graines”. Elles sont au nombre de 3 et portent chacune un nom: “La prairie”, “la place inclinée” et “la place en biais”. Elles représente la vie qui naît, dans son imperfection et son côté insaisissable.
.
SEMENCE DES GRAINES SUR LA GRILLE
.
Les “Graines” d’espaces publics sont semées alors semées sur la grille. Elles l’aère, la transforme, créent des distorsion dans sa forme, sa trame, ses matériaux, etc… (Une étude de toutes les superpositions possible a été menée dans le “Carnet des superpositions”, accessible ici). Voici les transformations induites:

– “La prairie”, composée de végétal, “grignote” le construit: elle creuse par le dessous les logements collectifs situés en bord de canal, elle se développe sur les voies et les efface.
– “La place inclinée” crée une distorsion verticale du socle en creusant le fond uni du projet.
– “La place en biais” crée une distorsion axiale de la trame: il s’agit d’une rotation d’un angle indéfinissable (il est égal à 15,5982401639811583…).
.
DE CETTE SEMENCE, POUSSE LA VIE

.
En ces 3 points, la grille est abîmée, elle devient accessible à la vie et peut être colonisée par elle. Ainsi, chacune des “Graine” fait pousser des usages et des activité qui lui sont propres, en lien avec la distorsion quelle a crée dans la grille. Ces usages sont appelés les “Pousses de vie”.

– “La prairie” en bord de canal est un lieu de détente, de sport de fond( vélo, jogging), d’activité aquatiques.
– “La place inclinée” est un espace large dont l’inclinaison favorise les spectacles, les rassemblements, les sports acrobatiques (rollers, BMX, skateboard). Elle rappelle l’agora (ex: la place de Sienne) et appelle à un bâtiment signal: la bibliothèque, qui comble un manque culturel dans ce secteur de l’agglomération.
– “La place en biais”, plus réduite en taille et à l’ambiance intimiste, est festive et tournée vers le plaisir du palais (bar et restaurants).

L’importance du thème architectural dans l’élaboration d’un projet
.
Contenu en cours de rédaction.

- Carnet de Superpositions (pdf – 2,36 Mo)
.
Planches A0 de rendu:
- Planche 1 – Analyse / Plan masse (pdf – 5,82 Mo)

- Planche 2 – Plan de RDC général / Génèse du plan (pdf – 1,71 Mo)
- Planche 3 – Zoom n°1: La prairie (pdf – 1,70 Mo)
- Planche 4 – Zoom n°2: La place inclinée (pdf – 2,88 Mo)