“Paroi sensible”, Ecole de cuisine, Lavaur (81)

Slide backgroundSlide thumbnail

La place du Jeu de Mail, située devant l'école de cuisine, est redonnée à l'usage des piétons.

Slide backgroundSlide thumbnail

Une paroi ajourée en bois crée une perméabilité entre l'espace public de la place et l'intérieur privé de l'école, agrandissant ainsi l'espace.

Slide backgroundSlide thumbnail

Aperçu nocturne de la couverture filante béton et de la paroi bois ajourée.

Slide backgroundSlide thumbnail

A l'intérieur, le passage couvert dessert l'ensemble de l'école autour de la halle et crée une autre ambiance, plus intime mais avec vue sur le dehors.

Slide backgroundSlide thumbnail

Le porte-à-faux qui signale l'entrée, s'avance sur la place en signe de communion. Il offre de larges ouvertures au foyer des étudiants et à la bibliothèque.

Slide backgroundSlide thumbnail

Sous cet élément, une rampe permet d'accéder à l'intérieur de l'école, où sont utilisés les mêmes matériaux de sol que sur la place du Jeu de Mail.

Slide backgroundSlide thumbnail

L'école dispose d'une cafétéria en belvédère. Celle-ci déborde sur le paysage du fleuve.

 


- Type: Ecole de cuisine (Réhabilitation d’anciens abattoirs) et réaménagement de l’espace public
- Lieu: Lavaur, Tarn
- Cadre de réalisation: Enseignement de projet (3e année)
.
Réhabilitation des abattoirs de Lavaur et leur transformation en une Ecole de cuisine permettant d’accueillir 50 élèves. Le réaménagement de la place “du Jeu de Mail” située face auxdits abattoirs (ancienne zone de stationnement) est également prévue. Du fait de la sauvegarde et la mise en valeur des existants intégrés à l’école, l’enjeu fut donc d’établir un juste rapport et d’instaurer un dialogue entre une architecture contemporaine et celle plus ancienne du patrimoine.
Une attention particulière a été portée sur le traitement entre les espaces extérieurs (place) et intérieurs de l’école: par la mise en place d’une perméabilité visuelle malgré une barrière physique nécessaire (paravent à lattes de bois ajourées) et d’une continuité dans les matériaux au sol. Cet élément architectural caractéristique donne toute sa force au projet, et c’est de celui-ci (une “paroi sensible” à la vue, à l’ombre et aux la notions de public et de privé) que celui-ci tient son nom.
.
Une étude a également été menée en parallèle du projet : relevé et traçage de la halle centrale des abattoirs en élévation et en coupe, ainsi que dessin de détails constructifs des points délicats de l’édifice. Cela a permis entre autres, la compréhension des moyens et modes constructifs de l’époque, la lecture des transformations que l’édifice a pu subir ultérieurement et sa représentation normalisée.

La transition entre espace “public” et espace “privé”.
Contenu en cours de rédaction.

Planches A0 de rendu:
> Planche 1 (pdf n&b – 1,44 Mo)
> Planche 2 (pdf n&b – 1,54 Mo)
> Planche 3 (pdf n&b – 1,37 Mo)
> Planche 4 (pdf n&b – 1,86 Mo)